La fabrication de gants en cuir est un art très ancien qui, dans la ganterie artisanale de grande qualité, a conservé son caractère traditionnel et suit encore aujourd’hui les mêmes étapes de fabrication. Il s’agit tout d’abord de choisir une peau, de l’humidifier, de la sécher et de l’étirer, ce qui permet d’en assurer l’élasticité. Les différentes parties du gant sont ensuite découpées puis cousues : la main (paume, dos et quatre doigts); le pouce; les fourchettes (bandes ajoutées entre les doigts). Enfin, le gantier passe la baguette dans chaque doigt pour les étirer et vérifier la solidité de la couture. Don de Henrietta Banting.

Prix d’adoption : $100